Hôpitaux Champagne Sud

Les hôpitaux Champagne SUD (HCS)

LE CENTRE HOSPITALIER DE TROYES

CENTRE HOSPITALIER DE TROYES

Le CH de Troyes propose la majorité des disciplines médicales, chirurgicales et médicotechniques. Il possède notamment une maternité de niveau 3 (niveau maximal signifiant qu’elle dispose d’une unité d’obstétrique, d’une unité de néonatologie et d’une unité de réanimation néonatale), un service d’urgences/SMUR et un plateau technique performant : TEPSCAN, deux IRM, deux scanners, deux mammographes, deux accélérateurs de particules (radiothérapie), dix salles de bloc opératoire, un robot chirurgical (1er semestre 2020)...

Des unités innovantes complètent son offre de soins telles qu’une unité neurovasculaire aiguë permettant la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux (AVC), des unités de soins critiques (réanimation, soins continus, soins intensifs de cardiologie), une unité de génétique…

Le CH de Troyes est doté d’un nouveau bâtiment d’hospitalisation adulte de médecine et de chirurgie de 430 lits, dont 75 % de chambres à 1 lit et 25 % de chambre à 2 lits.

Ses activités sont réparties sur quatre sites :

  • l’hôpital Simone Veil (Troyes) : consultations externes de médecine et de chirurgie, court séjour (569 lits et places, dont 403 de médecine, 115 de chirurgie et 51 d’obstétrique), traitement et cure ambulatoire (radiothérapie, chimiothérapie, dialyse), urgences, maternité, imagerie, unité de soins de longue durée (70 lits)...
  • la résidence Comte-Henri (Troyes) : soins de suite et de réadaptation (95 lits), soins palliatifs
  • le domaine de Nazareth (Pont-Sainte-Marie) : EHPAD d’une capacité de 275 lits
  • une plateforme logistique (Saint-Julien-les-Villas) réunissant cuisine, blanchisserie et magasin central.

Le CH de Troyes dispose d’un institut de formation (IFSI-IFAS), d’un centre d’enseignement des soins d’urgence (CESU10) et accueille environ 120 internes chaque année

Il réalise plus de 322 000 journées d’hospitalisation, plus de 250 000 consultations externes en secteur public, plus de 60 000 passages aux urgences, et 2 172 naissances.

Il emploie plus de 2 200 professionnels médicaux et non médicaux.

LE GROUPEMENT HOSPITALIER AUBE-MARNE (GHAM)

CENTRE HOSPITALIER DE TROYES

Le GHAM est un établissement public de santé présentant une double orientation, sanitaire et médico-social. Il compte au total 684 lits et places.

Son offre de soins, répartie sur les trois sites hospitaliers que sont Romilly-sur- Seine (Aube), Nogent-sur-Seine (Aube) et Sézanne (Marne), est divisée en deux pôles :

  • le pôle médecine/maternité/gériatrie comprenant la maternité (18 lits), l’anesthésie, la médecine polyvalente à orientation cardiologique dont l’unité de soins continus et des lits identifiés de soins palliatifs (31 lits), le court séjour gériatrique (23 lits), deux services de soins de suite et réadaptation (73 lits) une unité de soins palliatifs (5 lits) ainsi que son équipe mobile, l’HAD (40 places), le SSIAD (100 places), et les EHPAD (325 résidents) dont l’accueil de jour et le pôle d’activité de soins adaptés.
  • Le pôle urgence et médicotechnique comprend le laboratoire, l’imagerie médicale, la pharmacie, les urgences, l’unité d’hospitalisation de courte durée (6 lits), le SMUR et des consultations externes, dont l’unité transversale d’éducation du patient (UTEP) et l’équipe de liaison et de soins en addictologie (ELSA).

Le GHAM assure l’accueil et la prise en charge des urgences et dispose d’un plateau technique composé d’un service d’imagerie, d’un scanner, d’un laboratoire, d’une unité d’explorations fonctionnelles de gastro-entérologie et de cardiologie.
Il réalise plus de 207 000 journées d’hospitalisation, plus de 4,2 millions d’actes de laboratoire et 448 naissances. Il emploie près de 690 professionnels médicaux et hospitaliers.

L’Etablissement public de Santé Mentale de l’Aube (EPSMA)Brienne-le-Château

EPSMA

Créé en 1959 dans le parc du château de Brienne, l’EPSM de l’Aube accueille tout habitant du département qui, à un moment donné de son existence, a besoin d’un soutien ou d’une prise en charge psychiatrique.

Selon le principe de sectorisation visant à soigner les personnes en souffrance psychique au plus près de leur lieu de résidence, le département de l’Aube est découpé en quatre secteurs de psychiatrie de l’adulte depuis 1984 et deux secteurs de pédopsychiatrie depuis 1996.

Des services de prise en charge de proximité ou sectoriels – centre médico-psychologiques (CMP), centre d’activité thérapeutique à temps partiel (CATTP) et hôpital de jour (HDJ) – sont présents dans les principales villes (Bar-sur-Aube, Bar-sur-Seine, Brienne-le-Château, Romilly-sur-Seine et Troyes).

L’EPSMA propose aussi des services d’hospitalisation à temps plein intersectoriels.

A Troyes, la clinique psychiatrique de l’Aube inaugurée en 2008 comprend une unité d’hospitalisation de courte durée de 32 lits et une unité d’observation de 72 heures de 8 lits.

A Brienne-le-Château, la clinique psychiatrique Dominique-Florentin inaugurée en janvier 2012 prend en charge les patients déficitaires profonds et autistes pour une longue durée sur 55 lits. La clinique psychiatrique Gaston-Bachelard a ouvert ses portes fin 2013 et dispose de 25 lits de géronto-psychiatrie et de 25 lits d’hospitalisation de moyenne durée.

Enfin, la maison d’accueil spécialisée (MAS) - la Fontaine de l’Orme - est une structure médico-sociale qui accueille des adultes polyhandicapés, hommes et femmes, âgés d’au moins 18 ans, dans l’impossibilité d’accomplir seuls les actes de la vie quotidienne et nécessitant une surveillance et des soins médicaux constants sur une capacité de 72 places.

L’EPSMA réalise près de 65 000 journées d’hospitalisation de psychiatrie adulte, près de 78 000 actes ambulatoires pour les adultes et plus de 30 000 pour les enfants. Au total, ce sont plus de 5 858 adultes et 2 680 enfants qui sont pris en charge par les équipes de l’EPSMA.
L’établissement emploie plus de 700 professionnels, répartis sur 9 sites dans le département, dont 34 médecins.

Le Centre Hospitalier de Bar-sur-Seine

Centre Hospitalier de Bar-sur-Seine

Dans le bassin de vie du Pays Barséquanais qui compte 19 051 habitants, le centre hospitalier de Bar-sur-Seine est à un carrefour d’environ 30 km de Troyes, Châtillon-sur-Seine et Bar-sur-Aube.

Le CH assume des prises en soin essentiellement orientées vers les soins palliatifs et la gériatrie puisqu’il dispose de deux EHPAD (la Résidence du Parc et la Résidence Fontarce), d’un pôle d’activités de soins adaptés de 14 places (PASA), d’un service sanitaire composé de lits de médecine générale, de lits de SSR polyvalent, de soins de longue durée et d’un plateau technique de rééducation pluridisciplinaire (kinésithérapie, ergothérapie, professeur A.P.A).

En outre, le CH de Bar-sur-Seine est le seul établissement du département de l’Aube où les états végétatifs prolongés (EVP) ou pauci-relationnels sont pris en soin, ce qui constitue un atout certain pour la région.

Une partie des locaux du domaine sont mis à la disposition d’une crèche gérée par la Croix-Rouge et du centre médico-psychologique/centre d’activité thérapeutique à temps partiel (CMP/CATTP) pour enfants de l’EPSMA de Brienne-le-Château.

Au total, fort de 238 lits et place, le CH de Bar-sur-Seine emploie près de 200 professionnels.

Le Centre Hospitalier SAINT-NICOLAS de Bar-sur-AUBE

Le Centre Hospitalier SAINT-NICOLAS de Bar-sur-AUBE

L’hôpital dispose d’une unité de médecine (8 lits), d’une unité de soins de suite et de réadaptation (22 lits de SSR), d’une unité de soins longue durée (30 lits) et d’une maison de retrait (130 lits).

Il propose également une antenne du service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR) du Centre Hospitalier de Troyes et d’un centre médico-psychologique et d’accueil thérapeutique à temps partiel (CMP-CATTP) de l’EPSMA.

Une coopération public/privé avec le GCS Clinique de Champagne permet aux Baralbins de disposer d’un service de radiologie.

Enfin, l’hôpital propose des consultations de douze spécialités médicales (ORL, urologie, gynécologie, cardiologie, gastro-entérologie, neurologie, orthopédie, etc.).

Il emploie près de 170 professionnels.

La Résidence Cardinal de Loménie Brienne-le-Château

La Résidence Cardinal de Loménie

La résidence Cardinal de Loménie est un EHPAD de 84 places doté d’un SSIAD de 25 places, d’un PASA de 14 places et d’un accueil de jour de 6 places.

le GCS Clinique de ChampagneTroyes

GCS Clinique de Champagne

Le Groupement de Coopération Sanitaire « Clinique de Champagne » est une structure de droit privé à tarification publique. Il propose une offre de soins variée en chirurgie et médecine : urologie, digestif, endoscopies digestives et urologiques, gynécologie, ophtalmologie, ORL, vasculaire, esthétique, orthopédie et oncologie.

Le GCS Clinique de Champagne dispose de :

  • 68 lits d’hospitalisation conventionnelle (médecine et chirurgie) dont une Unité de Surveillance Continue (USC) de 8 lits et 3 lits de soins palliatifs
  • 25 places en hospitalisation ambulatoire
  • 8 places en chimiothérapie ambulatoire, accompagnées d’une offre de soins de support : hypnose médicale, relaxologie et sophrologie, réflexologie, socio-esthétique, coiffure, psychologie, ostéopathie
  • Une maternité de niveau 1 avec 2 salles d’accouchement et 15 lits
  • Un bloc opératoire de 6 salles
  • Des consultations : chirurgie, anesthésie, gynécologie, obstétrique, médecine spécialisée, ostéopathie
  • Une pharmacie à usage interne (PUI)
  • Une cuisine en interne pour les patients et le personnel.

En mars 2018, le GCS Clinique de Champagne a obtenu la Certification niveau B par la HAS.

Depuis octobre 2018, le GCS Clinique de Champagne héberge dans ses murs l'Établissement Aubois de Soins Immédiats : l’EASI. L’équipe, composée de médecins urgentistes et d’une infirmière, accueille les patients pour une consultation médicale sans rendez-vous tous les jours de la semaine, les week-ends et jours fériés.

Le GCS Clinique de champagne accueille en formation environ 50 stagiaires chaque année. Il travaille en lien avec les instituts de formation des professionnels de santé : IDE, AS, auxiliaires de puériculture, sages-femmes, et avec les organismes de formation pour les métiers administratifs, fonctions support et logistique.

Il réalise plus de 14 000 journées d’hospitalisation et 417 naissances. Il emploie 150 professionnels non médicaux et 60 médecins.